Fla the ripper

Fla the ripper

Né au Sénégal d’un père gambien et d’une mère sénégalaise, FLA présente un excellent modèle d’’intégration africaine, au regard du riche héritage culturel reçu et cela justifie par la même occasion le sentiment de fierté qu’il éprouve du fait d’être un enfant d’Afrique. Malheureusement, le continent a du mal à retrouver la place qu’il mérite sur l’échiquier mondial et ce dans de nombreux domaines. Il a donc décidé d’agir à sa manière, en utilisant l’art comme outil de communication.
C’est dans ce cadre qu’il lance un appel à ses compatriotes africains afin de s’unir et de travailler pour la Renaissance africaine. Il découvrit le rap par le biais du célèbre artiste américain SNOOP DOGG mais le contenu lyrical de NAS l’a séduit. A l’âge de 13 ans, il a commencé à se produire sur plusieurs scènes en compagnie de son groupe notamment à la première partie du groupe Mythique Missal de la patte d’oie, et bien d’autres podiums.

Cependant, ces derniers ont choisi par la suite d’autres orientations mais l’amour qu’il avait pour la musique ne lui permettait pas de se séparer de cet art. Après quelques années passées dans l’ombre il revient en 2003 pour participer au concours de rap « make it happen » qui regroupait environ 200 groupes de rap Dakarois. Il remporte le second prix à l’issue de ce concours et marqua dans le même temps son emprunte dans le mouvement hip hop sénégalais.

Après plusieurs années d’études et de recherche dans le domaine de l’anglais du marketing et du hip-hop au Sénégal, il a constaté qu’en terme d’organisation, de gestion, et de qualité des produits « RAP », le pays est bien en retard pour espérer être compétitif sur le marché de la sous-région comme international .Il y a ainsi un manque pressant de structure permettant d’encadrer et de mettre à la disposition des artistes tous les moyens humains, matériels et financiers nécessaires à la réalisation d’un album de qualité. Toutes ces raisons font qu’il a pris le temps de murir son projet d’album afin de trouver tous les éléments nécessaires permettant d’atteindre ces objectifs.

Compte tenu de toutes ces contraintes, FLA et ses partenaires ont créé une structure nommée SHOW AND PROOF ENTERTAINMENT, un Label qui apparaît comme une solution idéale pour relancer le rap au Sénégal. Le label travaille sur son premier projet à savoir la production de l’album de FLA THE RIPPER. Depuis six mois, son premier single "RENAISSANCE"(extrait de son premier album qui sortira prochainement) tourne dans plusieurs stations radios du Sénégal. Présentement, le clic vidéo vient de sortir officiellement sur le marché international dans une sélection DVD via le magazine "INTERNATIONAL HIP HOP".

Quelques albums